Historique

Le nom du canton Albanel fut donné en mémoire du missionnaire jésuite Charles Albanel, premier explorateur à se rendre à la Baie d'Hudson en 1672 dans le but de convaincre les Amérindiens de reprendre le commerce avec les Français. Son voyage figure comme une véritable épopée dans l'histoire canadienne.

Un peu d'histoire...

Arthur Buies, journaliste propagandiste et secrétaire du curé Labelle, fait l'éloge des mérites du sol et des terres fertiles du canton Albanel. Bien que quelques avant-gardistes se soient enhardis à défricher en 1880, l'arrivée des premiéres familles sur le site du village actuel remonte à 1889. Ces pionniers formeront un noyau autour duquel les établissements se multiplieront. Le premier conseil municipal des Cantons Unis de Normandin et Albanel se réunit en juin 1890 et, dès lors, une route reliant les deux communautés est aménagée.

La commission scolaire voit le jour en 1892, année de l'ouverture de la première école. Un magasin général, une crèmerie-fromagerie et une chapelle sont construits. En 1896, il y a déjà trente-cinq familles qui habitent le territoire, des hommes et des femmes dont la vie est marquée par le courage et la ténacité. L'agriculture se développe et les services s'élargissent avec l'arrivée d'artisans pratiquant les métiers traditionnels. Les années d'isolement s'estompent et Albanel devient une municipalité indépendante en 1899.



La paroisse Sainte-Lucie est érigée en 1902. Le premier curé résidant, l'abbé Elzéar Bergeron, qui souhaite bâtir des assises religieuses solides dans l'éducation des enfants, fait appel à la communauté des sours de Notre-Dame-du-Bon-Conseil. Arrivées en 1912, elles demeureront présentes à l'école Sainte-Lucie jusque dans les années 1990. à partir de 1943, ce sont aux fréres maristes de prendre en charge l'éducation des garçons.

Les gens vivent de leurs propres ressources et font preuve d'un sens manifeste de la solidarité et de l'entraide. Fondée en 1918, la fromagerie coopérative devance toutes les autres par l'importance de ses activités. Bien qu'elle ne survive pas à la crise économique du début des années 1930, la voie est ouverte à la création de la coopérative agricole qui, dix ans plus tard, reprend la fromagerie enrichie d'une beurrerie et d'une meunerie. En 1922, la mise en place de la premiére caisse populaire dans une paroisse du Saguenay-Lac-Saint-Jean, fournit un outil supplémentaire au développement coopératif.

Juché au coeur de plaines agricoles riches et fertiles, Albanel demeure empreinte du travail de la terre. Les fermes d'autrefois ont fait place à des entreprises spécialisées. La majorité d'entre elles se consacre à la production laitière, suivie par l'élevage de bovins et la production fourragère et céréalière. Des entreprises à vocation forestière génèrent de l'emploi local ainsi que de nombreux commerces, dont la Coopérative agricole d'Albanel qui joue un rôle enviable dans le développement de la communauté. L'activité annuelle la plus attendue est le Festival de la Gourgane qui se déroule en juillet sur le site du terrain de camping municipal.